• Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

      La marotte pantalonnière de l'autoniver fait son grand retour aujourd'hui avec le pantalon Persephone d'Anna Allen, un modèle que je regardais en chien de faïence jusqu'à lors, mais qu'il m'est paru indispensable de tester sans report tandis que j'étais en train de retravailler mon short de base. Que vous fûtes en congés sabbatique ou que vous boudiez résolument les fils d'images en langue étrangère, sachez que ce patron de pantalon sorti début 2018 a ceci de particulier de conjuguer une absence couture sur le côté de sa large jambe à un bassin moulant à taille haute. L'adaptation à la forme du bassin est donc procurée par une fourche très oblique devant et au dos, et une pince de taille au dos. Bref, un cas d'école face auquel le petit saint Thomas intérieur susurrait que si l'extérieur avait l'air bien stylé, l'intérieur devait être autrement plus pénible à vivre (surtout que saint Thomas a une différence de taille avec moi. Enfin...je crois). Mais il n'y a que les connes qui n'essayent pas de changer d'avis, n'est-ce pas ?

      Le patron fut acheté, téléchargé, et imprimé au travail dans sa version short en taille 10 (TT=76 TH=102) pour une première toile dont voici le résultat :

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

    Ah ça pour mouler, ça moule !

       La fourche méritait amplement le qualificatif de spéléologique. Le jour d'après j'ai voulu réimprimer le patron pour repartir de la taille 12 et ai cette fois imprimé le petit carré test qui révéla que la première version était sortie à 94% ! Cette toile 1 était donc équivalente à une taille 6 en haut et 2 en bas...

      Pour la deuxième toile : taille 6-8(dos) en haut et 6-12 en bas en creusant légèrement la pince dos et le bas de la fourche dos. C'était mieux, mais je devais encore m'extirper régulièrement la culotte du fondement tandis que je manquais un peu d'aisance au niveau de la ligne de hanches et n'étais pas complètement à l'aise à la ceinture.

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

       Jugeant le terrain suffisamment déblayé pour une version pantalon, j'ai fait un appel d'offre à qui voudrait me fournir en sergé raide et lourd, et c'est comme ça qu'une généreuse bienfaitrice m'a refilé de la gabardine Amandine Cha (coloris Eclipse) à 350 g/m2, tellement raide que les instructions d'entoilage ont été ignorées.

    Ajustements accomplis pour le pantalon :
    - hauteur T6 à la taille, abaissée de 0.5 cm au milieu devant.
    - fourche devant T8, abaissée de 0.5 cm et allongée de 0.5 cm.
    - fourche dos T10, abaissée de 0.5 cm et allongée de 0.5 cm, creusée d'1.4 cm pour les fesses basses.
    - réduction du volume la pince dos de 0.7 cm et allongement de 2 cm, et ajout d'une petite pince accessoire d'1.5 cm de large sur le côté du dos. Rien d'indispensable là-dedans, juste une lubie.
    - la ceinture fermée fait 78 cm de circonférence et 3.4 cm de haut (je n'avais pas pris la peine d'imprimer la pièce et me suis adaptée à la largeur de la chute).
    - jambes T10 allongées de 4 cm, avec ourlet à simple rempli de 5 cm.
    - suppression des poches.
    - remplacement de la braguette à boutons par une à zip (je déteste celles à boutons).
    - suppression des passants de ceinture (le port d'une ceinture étant plutôt inutile avec ce modèle).
     

      Je me suis servie du tuto du montage de braguette/fourche à couture rabattue des Petits Boudins pour garantir la centralité de la couture de fourche.

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

    La coupe se trouve valorisée par une pose jambes écartées

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

    Jambes jointes, je retrouve mes habitués de la coupe jean : les bulles de tissu sous le pubis devant, le pli sous la fesse et le bec de fourche au plus fort de la fesse.

      La ceinture tombe 2 cm sous ma taille naturelle et donc pile sous la dernière côte, ce qui me va très bien comme ça. Le ventre se trouve alors comme dans un hamac. Comme elle est droite, elle baille pas mal au milieu dos, mais porté avec une chemise ça passe inaperçu. Contrairement à ce que les lignes de tension horizontales du devant pourraient laisser penser, le boudinage est surtout ressenti entre la taille et le haut des hanches ; la base des cuisses à l'horizontale comporte de l'aisance, mais c'est le tirant diagonal entre le périnée et la mi-hauteur du bassin sur le côté qui est pénible. Ces clichés instagram illustrent parfaitement la situation.

      J'ai d'abord testé le pantalon en promenade : le tissu se sent pas mal à l'aine comme si un surplus de tissu se formait à chaque enjambée, et le frottement de ce tissu produit des petits vrombissements aigus genre "zouip zouip zouip" qui m'agacent particulièrement. Mais comme je m'en doutais avec les toiles, c'est lors du passage en station assise que ce modèle serre la vis : il est une incitation permanente à se tenir droite et à faire du manspreading une question de survie.  

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

      J'ai tenu une petite heure avant d'avoir des picotements derrière les genoux et au dessus des mollets. Et pourtant on ne trouve pas ça dans mon armoire à pharmacie :

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

    Tiens ça y est, l'abbé Soury a giclé de l'emballage ?

      Donc là j'avoue que j'hallucine un peu devant la quantité de gens qui vantent le confort du modèle. Est-ce ma conformation qui se trouve particulièrement contrariée par la coupe du pantalon, est-ce le tissu choisi qui manque de compliance, sont-ce les gens qui parlent trop vite ou ne restent jamais assis très longtemps ? Ce serait une concordance des trois que ça ne m'étonnerait pas.

      A noter que je trouve le patron ok : les photos de présentation ne sont pas trompeuses, le patronnage ne me semble pas aberrant pour la contrainte imposée de l'absence de couture côté, l'attribution des tailles me paraît juste et les explications sont soignées. C'est juste que, comme je le pressentais, le résultat est pour moi invivable en position assise.

      Pour finir, quelques photos avec le haut marin dont j'avais piqué l'inspiration du dos à la même Anna Allen :

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

    Ce pantalon perd beaucoup de son charme dès que sa taille est recouverte par un autre vêtement.

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

    Vous en conviendrez.

      Pas découragée, je repars à l'assaut du jean perso : un coupon de velours milleraies camel devrait arriver par la prochaine diligence.

    Fourche profonde - ou - Requiem pour deux artères fémorales

     Titiclop-titiclop-titiclop-huhuhuuu

      Bonus : quelques articles trouvables en français à propos du modèle, celui de Mamie Camille, les MixeusesMarjo (qui a abandonné au bout de deux toiles), Jolies bobines. Et quelques billets en anglais sur des formats similaires au mien : Sew Becky Jo, Begonia Sews.


  • Commentaires

    1
    corinne
    Mardi 1er Décembre 2020 à 18:52

    ouh làlà, que de détails. Je le trouve très beau "debout", dommage qu'il ne soit pas confortable quelque soit sa position. Il faudrait être un mannequin de vitrine, pour le porter. Merci pour toutes ces explications

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 21:53

        Debout immobile : ça va
        Debout en marche : un peu bizarre mais on s'y fait
        Assis : je ne m'y fais pas

    2
    cosiadoru
    Mardi 1er Décembre 2020 à 18:56

    J'admire le travail et les ajustements!!!

    3
    Mardi 1er Décembre 2020 à 19:24
    mirandoline

    Rien que le texte ! Sublime ! Merci 

    4
    Mardi 1er Décembre 2020 à 20:41

    Haha! J'adore la première toile, j'ai nommé le short moule-pichou! Et je trouve que tu as un petit feu de plancher sur la toile bleue. Mais ça n'engage que moi.

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 21:20

        Tu as raison pour le feu de plancher : c'est voulu par le modèle.

    5
    CharliePop
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 09:54

    Bien d'accord avec toi, le pantalon devient beaucoup moins joli lorsque la taille est recouverte. C'est vraiment dommage cette histoire de confort car il te va bien ce pantalon. J'espère que tu récidiveras et que tu trouveras une solution pour ces plis, j'aimerais bien savoir ce qu'il en est par curiosité !

      • Mercredi 2 Décembre 2020 à 23:18

        Monsieur en me voyant passer avec la vareuse sortie m'a dit on dirait un peu le pantalon de tata Jocelyne, ce a quoi j'ai répondu c'est pas faux (pardon à toutes les Jocelyne).
        J'avoue que je ne suis pas très pressée pour récidiver : d'abord le jean en velours, et on verra après !

    6
    Mquipique
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 11:30

    Sur la version short de présentation du patron, on voit déjà les plis d'assise à l'aine je trouve.

    C'est quand même dommage que ta version ne te permette pas de t'asseoir confortablement, car le tissu est beau et l'allure debout plutôt chouette... 

      • Mercredi 2 Décembre 2020 à 23:15

        J'espère très fort que le pantalon pourra au moins aller à la personne qui m'a donné le tissu !

    7
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 23:02

    Je suis à chaque fois admirative de ce travail que tu fais "pour la science".

    Dommage, pour cette fois, ça ne paye pas ...

    Et j'ai souri en voyant ta remarque sur les poses jambes écartées qui présentent mieux. Justement, je regardais des photos de présentation de deux nouveaux patrons de pantalons et je me faisais la remarque que quasiment toute sles photos étaient faites jambes écartées ...

      • Mercredi 2 Décembre 2020 à 23:26

        Je me suis fait la même remarque récemment, mais je ne me souviens plus pour quel patron ; la mémoire, ça s'arrange pas avec l'âge !

    8
    Sunshine
    Jeudi 3 Décembre 2020 à 11:54

    Cela fait un moment que je me demande si je teste Perséphone et j'ai bien peur que mon bassin soit encore moins accomodant que le tien. L'inspiration de ces pantalons est la suivante https://jessekamm.world/shop/sailor-pants-cork et il y a quand même moins de plis, mais ce peut être le mannequin.

    Je m'étais aussi faite la réflexion sur la pose "jambes écartées" sur ce pantalon (et d'autres) qui semblent gommer bien des plis.

      • Jeudi 3 Décembre 2020 à 13:53

        J'avais été mater un peu ce pantalon Kamm de par les internets et j'ai l'impression que la coupe est très similaire. Si tu veux te faire les dents sur un patron gratuit, le 286 de 1083 possède cette coupe, la fourche est une peu plus creusée au dos et un peu moins devant, les côtés et le devant de la ceinture un peu plus bas, et la ceinture est en forme.

      • Sunshine
        Jeudi 3 Décembre 2020 à 14:10

        Ah, merci pour le lien vers le patron. Je suis curieuse, dès que je retrouve ma motivation, je me fais uen petite toile

    9
    Eliflo
    Jeudi 3 Décembre 2020 à 16:04
    Comme ça, à regarder, il paraît Presque parfait sauf la longueur, que je trouve inadaptée au regard du modèle. Question de goût peut-être mais si tu le refais dans un tissu plus souple ou avec un peu d'elasthanne,quelques cm supplémentaires ne gâcheraient rien.
      • Vendredi 4 Décembre 2020 à 10:59

        Merci ! Pour la longueur je crois que je me suis tellement habituée à la version 7/8 que je n'essaye même plus de l'imaginer en jambes longues, mais ça devrait rendre bien aussi.

    10
    Liseli
    Jeudi 3 Décembre 2020 à 20:14

    En fait, ce pantalon te permet de respecter les conseils des médecins du travail: toutes les heures, se lever et faire quelques pas et des étirements!

    Tu veux tester/as déjà testé et j'ai oublié mon jeans 1083? Il sera propre à la fin du week-end et sur le dessus d'un carton.

      • Vendredi 4 Décembre 2020 à 11:06

        Je ne suis pas d'un optimisme débordant pour le jean 1083 mais je suis curieuse de l'essayer !

    11
    soffie
    Mercredi 16 Décembre 2020 à 08:38

    Cher Vicomte,
    avant de me lancer dans la grande aventure du pantalon et de la fourche, je me fais la main sur la jupe de base. En comparant plusieurs méthodes, je remarque des constantes (les pinces derrière = les pinces devant), et des différences (distribution de la différence taille bassin entre les pinces et le contour). Me demandant quelle est la distribution la mieux adaptée à ma morphologie, j'ai fait une recherche sur ton site en me disant que ça ressemble à une question que tu aurais pu traiter, mais je n'ai pas trouvé. Ai-je mal cherché ? ou est-ce si évident que c'est une mauvaise question ?

      • Mercredi 16 Décembre 2020 à 10:50

        Je trouve que c'est une très bonne question, c'est juste que je ne m'y suis pas penchée, malgré que je me sois reposée la question récemment. Je n'ai pas le tome correspondant sous la main, mais je me demande si pour la jupe, les jap' de la Bunka ne demanderaient pas de mettre davantage de volume de pince taille au dos qu'au devant, car c'est ce qu'il font pour le buste de base. C'est possible que je m'y penche un jour, mais pour le moment je suis occupée à rédiger un article sur les problèmes de chacune des méthodes de construction de buste de base.
        PS : Voilà, j'ai trouvé des aperçus pour la bunka, en effet le volume des pinces est un peu plus grand au dos, à vue de nez 60% au dos et 40% devant.

      • soffie
        Mercredi 16 Décembre 2020 à 14:25

        ah merci, donc ce n'est pas gravé dans le marbre...

        du coup j'ai cherché dans tsuchiya que j'ai sous la main, et là : "Pour obtenir une jolie silhouette, tracer la ligne de côté puis déterminer la valeur de la pince" avec un calcul traditionnel, on arrive à la même chose devant et derrière). Bon y a plein d'ajustements prévus, faut que je regarde).

      • soffie
        Mercredi 16 Décembre 2020 à 19:14
        Comme prévu, les ajustements prévoient des élargissements des pinces, sur le dos ou sur le devant suivant les cas. En revanche, pas d'explication pour refaire les contours de l'autre pièce dans ce livre...
    12
    Marie
    Lundi 4 Janvier à 14:51

    Bouh, j'ai acheté le patron et ton expérience me décourage vachement... D'autant que je suis très contente de mes jeans 'Dawn' et que tant qu'à faire, je pourrais explorer la version wide leg tout en pouvant vivre dedans (ô luxe). Merci pour tes récaps détaillés et c'est la saison : que ton année 2021 soit good enough !

      • Mardi 5 Janvier à 09:18

        Bah, la coupe de Dawn et de Persophone me semble assez proche, si tu es à l'aise dans le premier, tu as tes chances dans le second !

      • Marie
        Mercredi 6 Janvier à 10:15

        J'ai l'impression que le Persephone est encore plus taille haute...? Le Dawn me convient parce que je pars d'une taille en trop et j'ajuste, l'absence de couture sur les côtés extérieurs du Persphone pardonne moins ? (Et j'aime vraiment bien l'idée de pouvoir m'asseoir, genre c'est utile dans la vie.)

      • Marie
        Samedi 16 Janvier à 14:42

        Comme ça m'intriguait et que j'ai assemblé les pdfs des 2 patrons, dans la même taille* (16), j'ai comparé la hauteur des deux pantalons. Persephone est 5 cm plus haut que le jeans Dawn (la ceinture est sensiblement de la même hauteur pour les deux).

        *Et en fait, il me suffisait de comparer les tableaux des tailles:
        T16, Persephone Pants, Front Rise (finished garment): 14 1/4 (36,2 cm)
        T16, Jeans Dawn, Front Rise (finished garment): 12 3/8 (31 cm)

        Merci pour tes billets détaillés et généreux qui aiguisent le regard :-)

      • Dimanche 17 Janvier à 11:01

        Tu nous en diras des nouvelles, hein ?

      • Marie
        Mardi 26 Janvier à 15:33

        Je ne pense pas investir mon temps de couture dans un pantalon Persephone... Par contre, je viens de finir une salopette Harlene de chez Merchant & Mills, les explications sont impeccables et je suis super contente de reporter une salopette. Ma 1ère couture de 2021 a été une robe de chambre, la 2ème une salopette, la 3ème devrait être une combi Thelma aussi de chez M&M. Visiblement, je suis dans une thématique 'grands travaux et repos des guerrières' pour 2021. Voilà pour les nouvelles super importantes ;-) Bonnes ondes pour la suite de ta quête du jeans parfait !

    13
    Lundi 8 Février à 17:10

    Ma foi, pas mal ce résultat, et ça t'a un petit effet "pantalon ouvrier" dans cette gabardine, qui dégage un charme utilitaire auquel je ne suis pas du tout insensible. Mais tu pointes le doigt sur un fait très juste : pour que ce pantalon soit vraiment au top de sa joliesse, il faut garder les jambes écartées. Tout le temps. 

    Pour le confort, je ne me prononce pas, vu que je n'ai pas été plus loin que mes deux toiles, et que ce sera tout pour moi avec Persephone. En fait, j'ai l'impression que la forme même du pantalon réside dans sa fourche très pénétrante, et que dès qu'on essaie de corriger cela, on perd irrémédiablement sa structure très emboîtante et on s'expose à toutes sortes de plis et de bosses. C'est rédhibitoire pour moi, le cisaillement d'entrejambe.

    Cela dit, je suis peut-être de mauvaise fois et mue par l'aigreur car les versions de Jolies Bobines ne sont pas mal et lui vont plutôt bien, et je crois me souvenir qu'elle n'avait pas fait de modifs...

    Quoi qu'il en soit, dans la même famille, j'avais plutôt testé le Gaston de République du Chiffon, assez cousin de ce modèle sauf qu'il a une couture côté et une braguette à zip (transformé en braguette à boutons pour moi). Je n'avais pas fait de modifs sur la version que j'ai faite, qui était portable, même si une perte de poids récente l'a rendue un peu flottante sur moi. A refaire, je rallongerai la fourche pour une vraie hauteur taille (j'ai une longueur de fourche plus longue que sur la plupart des patrons) et j'agrandirais les pinces pour que la taille soit mieux prise. 

    En fait, je pense plutôt que je vais partir de mon patron de base de pantalon, et essayer d'obtenir un résultat à peu près similaire, directement à mes mesures. On verra... Merci en tout cas chère Biquette pour ton retour circonstancié et fort instructif !

      • Jeudi 18 Février à 11:09

        Même avis sur les versions de Jolies bobines mais comme elle fait rarement des retours sur le confort de ce qu'elle coud je ne suis pas très avancée. Je pense quand même que la raideur et la stabilité du tissu que j'ai employé n'aident en rien à s'adapter à la forme du bassin en position assise. Bonne chance pour ta version sur mesure !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :